Le cycliste, notamment en zone urbaine, est particulièrement exposé en cas de choc avec un autre véhicule. Le boom observé de la pratique du vélo en 2020 a d’ailleurs coïncidé avec une hausse de la mortalité. Equipements réglementaires, vérification du vélo, règles de circulation pour bien circuler à vélo et maîtrise du code de la route : voici les fondamentaux pour une pratique du vélo en toute sécurité. 

Huit grandes règles à retenir

  • Porter un casque et un gilet rétroréfléchissant 
  • Être prudent 
  • Vérifier son vélo 
  • Connaître le code de la route 
  • Rouler sur les pistes ou bandes cyclables 
  • Anticiper les dangers 
  • Être attentif aux autres usagers 
  • Avoir un équipement lumineux et sonore 

Les équipements nécessaires pour bien circuler à vélo

 Afin de circuler en toute sécurité avec son vélo, de nombreux équipements de protection et de signalisation existent. Ils sont évidemment recommandés et beaucoup sont même rendus obligatoires par la loi. 

Avant d’enfourcher son vélo, des vérifications élémentaires s’imposent : 

  • les pneus sont-ils correctement gonflés ? 
  • les freins avant et arrière sont-ils en état de marche ? 

Ensuite, le cycliste doit se revêtir d’un gilet rétroréfléchissant ou gilet jaune (ou orange ; marquage « CE » réglementaire) qui lui permet d’augmenter sa visibilité auprès des autres usagers de la route. La nuit, un gilet permet d’être vu jusqu’à 160 mètres, alors qu’un cycliste n’est détectable qu’à 30 mètres s’il n’en porte pas (voire moins avec des vêtements sombres). 

En France, le port d’un casque est fortement recommandé pour les adultes. A l’inverse, s’agissant d’un enfant de moins de -12 ans, il est absolument obligatoire, même sur un siège enfant. Le casque doit être attaché et conforme (marquage « CE »). 

Éléments visuels nécessaires pour bien circuler à vélo

De couleur orange, l’écarteur de danger s’accroche à l’arrière du vélo et augmente la largeur de celui-ci. Il permet de rappeler aux autres usagers de la route qu’ils doivent laisser un espace suffisant en cas de dépassement (un mètre au minimum). 

Plusieurs dispositifs visuels permettent de signaler la présence du cycliste, comme des pneus munis de bandes latérales réfléchissantes par exemple. De plus, les catadioptres, ces objets rouges ou oranges qui réfléchissent un faisceau lumineux, se retrouvent un peu partout sur le vélo et sont obligatoires sur les pédales et les roues. 

Avoir un éclairage fonctionnel est une obligation inscrite dans la loi. Ainsi, à l’avant et l’arrière du vélo, il faut disposer des feux (jaune ou blanc à l’avant, rouge à l’arrière) et des catadioptres (blanc devant, rouge derrière). 

Élément sonore

Enfin, outre l’image, signaliser sa présence sur la route passe également par le son. Se munir d’un avertisseur sonore est en effet obligatoire, celui-ci devant être entendu à 50 mètres au moins. L’absence de sonnette est même punie par une amende pouvant grimper jusqu’à 38 . 

Contrôler son vélo 

Contrôler son vélo est indispensable pour éviter une défaillance potentiellement accidentogène. Cinq points essentiels sont à retenir lors de son inspection.  

  1. La sonnette est-elle en état de marche et suffisamment puissante ? 
  2. Les freins avant et arrière sont-ils réactifs ? 
  3. La selle est-elle à la bonne hauteur ? 
  4. Les pneus sont-ils en état de fonctionnement ? Ils doivent être régulièrement regonflés et leur état vérifié. Par ailleurs, il est fortement recommandé d’emporter une pompe à vélo avec soi.
  5. Les signaux lumineux sont-ils efficaces ? Il faut les allumer dès que le manque de luminosité le réclame (nuit, pluie, brouillard) et contrôler le fonctionnement du feu blanc à l’avant et du rouge à l’arrière. 

Les règles des feux tricolores

Comme le conducteur de n’importe quel véhicule, le cycliste doit impérativement obéir à la règle des feux tricolores : feu vert, je passe, feu orange, je m’arrête, feu rouge, arrêt absolu. 

Trois signalisations particulières lui permettent néanmoins de continuer sa route malgré un feu rouge : 

  • une flèche directionnelle lumineuse indique que le cycliste peut continuer sa route dans la direction indiquée, tout en cédant le passage aux autres usagers 
  • un feu en forme de vélo autorise les seuls cyclistes à s’engager, tout en cédant le passage aux autres usagers de la route 
  • accolé au feu tricolore, un panneau triangulaire aux contours rouges et marqué d’un vélo avec une flèche : le cycliste peut tourner à droite ou continuer tout droit, selon le sens de la flèche 

Les règles et panneaux de priorité

Trois situations courantes de la circulation sont soumises à des règles de priorités qui, bien appliquées, assurent la sécurité de tous.

Priorité aux piétons : il faut s’arrêter et leur céder le passage lorsqu’ils traversent la route ou s’apprêtent à le faire. 

Face à un passage à niveau, le cycliste doit s’arrêter dès lors que les feux rouges clignotent. Il ne franchira les voies qu’une fois la barrière relevée. 

Au moment de s’engager dans un giratoire, le cycliste cédera le passage à gauche. Une fois dans le giratoire, il doit toujours circuler à droite. Tant qu’il ne sort pas, il doit garder son bras tendu vers la gauche, avant de tendre le bras vers la droite lorsqu’il veut indiquer son intention de quitter le giratoire. 

Lors de situations particulières où un agent prend en main la circulation, deux attitudes sont à reconnaître : 

  • si l’agent est de face ou de dos, bras écartés, il signale l’obligation absolue de s’arrêter 
  • placé de profil, l’agent indique que la circulation est possible 

Plusieurs types de panneaux régulent les priorités des usagers de la route. Face à un panneau triangulaire aux contours rouge et marqué d’une large flèche noire qui traverse un mince trait, le cycliste peut passer. Idem face à un carré jaune renversé entouré d’une bande blanche. 

À l’inverse, trois panneaux indiquent l’obligation de céder le passage : 

  • Le panneau STOP : il faut s’arrêter et céder le passage à droite comme à gauche 
  • Le panneau « Cédez le passage » : les usagers arrivant de droite ou de gauche ont la priorité 
  • Le panneau triangulaire blanc entouré de rouge et barré d’une croix noire : le cycliste doit céder le passage à droite 

Des panneaux dédiés aux cyclistes pour bien circuler à vélo

Plusieurs panneaux sont spécifiquement dédiés aux cyclistes. On les retrouve dans les sept situations suivantes : 

  • panneau rond, symbole du vélo sur un fond bleu : piste ou bande obligatoire pour les cycles 
  • panneau carré, symbole du vélo sur un fond bleu : piste ou bande conseillée aux cycles 
  • panneau rond cerclé de rouge, symbole du vélo sur un fond blanc : accès interdit aux cyclistes 
  • panneau rond, symbole du vélo sur un fond bleu barré de rouge : fin de bande cyclable obligatoire, la voie de circulation sera désormais partagée avec d’autres usagers 
  • panneau carré, symbole du vélo, d’une voiture, d’un piéton et limitation de vitesse : zone de rencontre, il faut céder le passage aux piétons 
  • panneau carré, fond bleu, flèches qui se croisent avec un symbole de vélo sur l’une des deux : le vélo peut circuler dans les deux sens 
  • panneau rouge barré de blanc, petit écriteau en dessous indiquant « sauf vélos » : sens interdit sauf cycles, les voitures circulent dans un seul sens 

Les règles de circulation à vélo

Les cyclistes sont soumis à certaines règles de circulation spécifiques et peuvent également appliquer des recommandations simples afin d’assurer leur sécurité. 

En situation de circulation sur la chaussée, le cycliste doit obéir à trois règles :

  • circuler sur les bandes et pistes cyclables dès que possible
  • rester bien à droite s’il n’y a pas de bandes ou pistes cyclables 
  • éviter de se retrouver dans l’angle mort des automobilistes

Lorsqu’ils circulent en groupe, les cyclistes doivent rester en file indienne afin de gêner le moins possible les véhicules. Il est d’ailleurs interdit de rouler côte à côte lorsqu’un véhicule souhaite dépasser.

Lorsqu’il s’agit de tourner à droite, le cycliste doit tendre son bras à droite afin de l’indiquer. Idem à gauche, mais la vigilance doit être accrue puisqu’il doit traverser la route. En outre, le cycliste regarde derrière lui afin de s’assurer qu’aucun véhicule n’arrive, se place à gauche de la voie, tend son bras et peut traverser en toute sécurité.

Enfin, cas spécifique de la circulation par mauvais temps. Le cycliste doit porter des vêtements clairs et imperméables, ainsi qu’un gilet rétroréfléchissant la nuit hors agglomération ou si la visibilité est insuffisante. De plus, il est impératif d’allumer ses feux avant et arrière.

Nos dernières actualités

Suivez l’actualité de la Fondation de la route et les évolutions réglementaires
liées à l’espace public routier en consultant nos dernières mises à jour.

> Voir toutes les actualités