Porter un casque de qualité et adapté n’est pas le seul élément indispensable pour bien se protéger en deux-roues. Il faut également une tenue adéquate complète : autrement dit adieu short, t-shirt et tongs…

La tenue

Le blouson certifié EPI par la norme EN 13595 ou par le dire d’expert est un blouson renforcé aux coudes et aux épaules et serré aux poignets. Idéalement il est également muni d’une protection dorsale. Dans le cas contraire, il est possible d’ajouter une protection dorsale autonome. Enfin, le blouson EPI est équipé de bandes réfléchissantes, élément primordial pour être visible en deux roues, et donc mieux protéger.

Le casque certifié NF, ECE 22-04, ou ECE 22-05 correspond à 3 types de casques homologués le casque intégral, le casque modulable ou intégral jet et le casque jet. Pour un ajustement correct, le casque doit couvrir le front mais pas les sourcils, l’attache doit être bien ajustée. De plus, pour être bien en règle le casque doit être paré de 4 stickers rétroréfléchissants précollés ou à coller soi-même suivant les indications fournies.

Le pantalon certifié EN 13595 est prévu pour absorber les chocs et réguler la température du corps. Il doit être souple mais bien ajusté à sa morphologie pour offrir une liberté de mouvements. Certains modèles se portent aisément sur un pantalon de ville.

Les chaussures moto certifiées par la norme EN 13634 doivent être montantes afin de protéger l’intégralité du pied et de la cheville. En matériaux souples pour ne pas gêner l’utilisation des commandes, elles sont également renforcées à divers endroits stratégiques tels que la malléole. Les chaussures de villes, baskets, escarpins et nu-pieds sont à bannir. Il est préférable de les enfiler à l’arrivée après les avoir transportées dans un topcase ou un sac à dos. 

Des gants certifiés CE EPI certifiés par la norme EN 13594 ou le dire d’experts pour sortir couvert. Une bonne paire de gants couvre vos mains et vos poignets et est bien ajustée pour ne pas glisser. Elle doit aussi avoir des bandes réfléchissantes et des renforcements au niveau des articulations pour être bien visible et mieux protéger. L’idéal est d’en avoir deux paires : une pour la belle saison et une pour les intempéries. A noter que depuis le 20 novembre 2016, le non-port de gants sur les routes de France pour les conducteurs et passagers de deux-roues est sanctionné d’une amende de catégorie 3 soit 68 € et du retrait d’un point du permis.

Les petits plus qui font la différence 

L’airbag moto ou gilet airbag a pour objectif d’absorber les chocs lors d’un accident (collision avec un autre véhicule, chute sur le sol…). Il protège trois zones vitales du corps : la colonne vertébrale entre les lombaires et les cervicales, la cage thoracique et l’abdomen. Ce gilet revêt d’autant plus d’importance quand on sait que la moitié des accidents mortels à moto sont dus à un traumatisme thoracique, abdominal ou vertébral. 

GPS et intercoms sont autorisés en deux-roues sous certaines conditions. Concrètement, tout dispositif porté à l’oreille et émettant du son (écouteurs, oreillettes…) est interdit. Les seuls dispositifs autorisés sont ceux directement intégrés au casque par le constructeur, notamment les intercoms permettant une communication entre le conducteur du deux-roues et son passager, voire d’éventuels partenaires de route sur d’autres deux-roues. Ces dispositifs doivent être utilisables vocalement pour être homologués. 

SOURCES

10 faits sur la sécurité routière dans le monde, OMS who.int/ 

Conseils pour choisir un casque de moto, securite-routiere.gouv.fr/ 

La tenue : blouson, pantalon et chaussures, securite-routiere.gouv.fr/ 

Les gants, securite-routiere.gouv.fr/ 

L’airbag moto, securite-routiere.gouv.fr/  

GPS et Intercoms, securite-routiere.gouv.fr/ 

Equipez-vous, securite-routiere.gouv.fr/ 

Nos dernières actualités

Suivez l’actualité de la Fondation de la route et les évolutions réglementaires
liées à l’espace public routier en consultant nos dernières mises à jour.

> Voir toutes les actualités